N°3

JUILLET 2020

EFFONDREMENT.

EFFONDREMENT.

...jusqu'à ce qu'arrive le drame.

Ret1_edited_edited.jpg

Un jour, les immeubles se sont mis à résonner de coups de téléphone sans réponse...

DRING

ALLO MARSEILLE?

DRING

ALLO MAIRIE?

ALLO ?

FISSURES

Punaises de Lit

fuite

fuite

Il pleut chez moi !!

ALLO ?

J'AI PEUR !

ALLO ?

DRING

DRING

VOUS M'ECOUTEZ ?

S'IL VOUS PLAIT

Ne coupez pas...

C'est noté.

On vous rappellera.

fuite

ATTENDEZ !

FISSURES

Histoire d’un effondrement

On se rappelle d’où vient la violence.

DRING

DRING

DRING

BIP. BIP. BIP.

DRING

ALLO ?

IL PLEUT DE LA MERDE

DRING

DRING

ALLO ?

DRING

Pendant ce temps, à la Belle de Mai, le maire introduisait avec fierté le festival culturel et gastronomique Festamina.

Image 2 Discours maire.jpg

Les mets exotiques locaux y étaient mis à l'honneur et les touristes se pressaient aux stands du quartier le plus pauvre de France...

Image 3 Marchandage.jpg

... marchandant la moindre accras.

Mais soudain, le bruit retenti...

Regard Akba.jpg
Regard MLD.jpg
Regard Sacha.jpg
Regard Rahima.jpg

... secouant les coeurs des habitants de la Belle de Mai (plus que ceux des touristes).

info BFM en direct

Lowe, jeune vendeuse d'accras, ne fut pas la seule à recevoir l'info comme un ultime affront des nantis envers les siens.

Regard Lowé.jpg

Alors, iels dérapèrent...

... s'emparant du peu de dignité qu'il leur restait.

Image 5 Lapidation.jpg

Pourtant, ils mènent à l'arrestation de Lowe.

Image 6 Arrestation.jpg

Rassurons-nous : les quelques accras jetées ce jour là ne furent en aucun cas mortels...

Yacine

J'en ai marre. Marre de devoir toujours tomber sur des images ou des vidéos où on traite des noirs ou des arabes comme des moins que rien. Je suis fatiguée. Fatiguée d’être toujours vue comme la fille perdue qui ne parle quasi jamais mais qui fait toujours tout pour ne pas perdre sa soi-disant vraie identité. Celle qui voit le mal partout. Qui ne profite pas assez de sa jeunesse. L'égarée, la révolutionnaire pathétique et rêveuse d’un monde meilleur, l'obsédée par tout ce qui est justice, égalité, paix et tous ces trucs de ce genre.

Mais ils ne savent pas que moi aussi j’aimerais vivre ma vie tranquillement, sans me soucier de ce que deviendrait mon avenir. Chaque jour, chaque nuit, je me demande si je serai comme ces milliers de personnes qui se font tuer où arracher des membres pour leur origine. Si pour ces mêmes raisons je ne finirai pas orpheline, ou par perdre quelqu’un qui m’est cher. Ou si quand j’irai demander un travail ou essayer d’ouvrir ma propre entreprise, toutes les portes me seront fermées. Si la phrase qu’on m’a toujours répétée 《 tu dois travailler toujours plus qu’eux 》ne me servira peut-être à rien. Ou bien encore si je finirai par faire l’un de leur sale boulot qui est apparemment le seul domaine où on est qualifié.

Et c’est sûrement pas de ça que je rêve pour moi, ceux qui sont actuellement à ma place et les générations qui suivront. Je ne veux pas qu’à cause de ce que pensent les autres sur ma manière de voir les choses, les autres générations à venir subissent les mêmes torts et les même sentiments de rejets, que moi et peut-être d’autres vivent constamment. Même si je ne ferai pas de poids face à la méchanceté, la haine et l’obsession de pouvoir fou que dégagent certains avec leur argent et toutes leur manigances pour avoir le monde à leur pieds, je serai fière de savoir que d’une manière ou d’une autre j’ai contribué à la chasse de la paix, de l’égalité et d’un avenir « co-prometteur » accessible à tous.

Ngom Yacine Dans la nuit du 29 -30 mai